Accueil    Domaines   L'Idoscope®    Publications et travaux   Presse    Références

Baromètre Vue directe-Médias : L'Idoscope®


Choix des médias à étudier

Ils dépendent de l'intérêt de l'institution cliente (grande presse nationale ou nationale, presse spécialisée, chaînes de radio ou sites Web, forums et blogs).

La revue de presse

Elle est fournie par l'institution ou par Vue directe, en collaboration avec un organisme de veille qui adresse, à l'institution et à nous-mêmes, les articles et les scripts dès leur parution. Cette transmission s'opère par fax, poste ou email.

Dès leur réception par Vue directe, les articles sont soumis à un logiciel de reconnaissance de caractères, qui transforme l'image en texte, format exploitable par le logiciel d'analyse.

Descriptif de la méthode de l'Idoscope® appliquée aux médias

Analyse

Chaque article de presse, ou script audiovisuel, est découpé en unités de sens.

Chaque texte est découpé en autant d'énoncés qu'il existe "d'idées" faisant image. Nous appelons "unité sémantique" chacun de ces énoncés.

Chaque unité de sens fait l'objet d'une fiche informatique.

Cette fiche comporte plusieurs rubriques renseignées par un chargé d'études :

-    Des rubriques d'identification, qui concernent le document d'origine : nom du journal, date de parution, auteur de l'article…

-    Des rubriques concernant le contenu de l'information :
de quoi on parle (thème), comment on en parle (attribut), qui parle (journaliste ou personne citée).

-    Une rubrique de notes relative aux jugements portés par les journalistes sur le contenu de l'information, sur une échelle en trois points (positif, négatif, neutre).

Traitement statistique

Deux types de calculs sont effectués, pour obtenir :

-     des fréquences, pour savoir combien de fois, c'est-à-dire dans quelle proportion l'on a parlé de telle ou telle idée au travers des articles étudiés ;

-     des moyennes, pour apprécier les jugements positifs, négatifs ou neutres portés par les journalistes sur telle ou telle idée.

Par la suite tous les croisements sont possibles. Ce qui permet une analyse "par zoom", en partant d'un point de vue général pour aboutir à une analyse dans le détail.

On peut ainsi savoir :

-    quel media ou quel journaliste a le plus souvent traité d'un thème donné, en a donné l'image la plus négative, ou la plus positive ;

-    quels sont les arguments positifs, et les arguments négatifs utilisés par les journalistes pour un thème donné, et comment sont hiérarchisés ces arguments ;

-    quelle personnalité a été le plus souvent citée sur un thème ;

-    quels arguments d'une interview ont été repris par les journalistes, dans quelle proportion, etc.


Les résultats chiffrés sont présentés sous forme de graphiques et tableaux expliqués et commentés.

Toutes les analyses étant gardées en mémoire, on suit facilement l'évolution dans le temps de la communication: évolution des thèmes traités, de l'attitude des journalistes, des médias, des personnalités, différenciées par région et par thèmes, de l'efficacité des arguments de la communication.

A la demande, un zoom peut être effectué sur un thème, un locuteur, un media, un journaliste.


Analyse sémantique

Le texte de chaque unité de sens  est conservé entièrement. Ce procédé permet l'étude des expressions et des images utilisées par les journalistes pour chaque thème abordé, ainsi que la restitution des citations les plus significatives.


Recommandations

Chaque compte-rendu périodique s'appuie sur les résultats de l'analyse pour formuler des suggestions en termes de communication.

___________________________

Voir l'exemple : "les représentations d'EDF dans les médias". Actes du colloque Sémiologie en Entreprise